Archives pour la catégorie Uncategorized

La fête d’IMBOLC

La fête d’Imbolc

Nous avons étudié récemment la fête celte de Samain du 1er novembre et constaté son importance à Trégastel revisitée par la Toussaint chrétienne.

Elle annonçait le début d’une nouvelle année, l’entrée dans les mois noirs de l’hiver (miz du et miz kerdu). Le jour commence par la nuit.

La deuxième grande fête chronologique celte s’appelle Imbolc. Elle symbolise le 1er février la fin des mois noirs et la sortie du plus dur de l’hiver. Si les humains ne perçoivent pas  encore le changement, la nature commence à s’éveiller disent les druides.

 O Ghel an Heu » – traduisez «  Que le blé germe  ». Quelque peu déformée, cette expression aujourd’hui désuète s’était déjà transformée au Moyen Âge en «  Au gui l’an neuf  ». Les Gaulois attribuaient donc à cette plante, outre ses vertus médicinales, des pouvoirs magiques. Le gui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, neutralisait les poisons et assurait la fécondité des troupeaux. Le gui était aussi en pleine graine à cette époque contrairement aux autres plantes d’où sa magie.

On comprend que le nouvel an moderne perpétue encore cette tradition millénaire de la coupe du gui. Si l’année officielle commence aujourd’hui le 1er janvier , il  n’est pas surprenant que les Celtes plus prêts de la nature n’aient choisi le 1er février où les premiers bourgeons commencent à apparaître. Notre calendrier comporte d’ailleurs encore une autre étrangeté.  Septembre( 7ème) octobre (8ème), décembre (9ème) portent encore la marque des siècles où l’année commençait le 1er mars.

Sans doute à Trégastel  cette fête faisait partie du calendrier officiel lorsque les Celtes osismes célébraient la fin de l’hiver autour de leur stèle funéraire dans les premiers siècles avant notre ère.

la stèle face à la mer au XXème siècle       

Transfert de la Stèle gauloise

Continuer la lecture

Bonne Année 2023

Le Dé rocher emblématique et tous ses frères de Trégastel continuent de nous accompagner au long des années.

Voici les dernières lueurs de miz Kerzu (décembre: le mois très noir)) et déjà les premières lumières de Genver 2023 (janvier) arrivent.

Bloavezh mat d’an holl !

 

Bonne année à tous !

     (composé par notre deputy web master, maitre de la toile adjoint)

 

LE GRANITE VERT DES TRAOUIERO

     Le granite vert des Traouiero

En ce jour de célébration du 11novembre 1918, il ne faudrait pas oublier, en plus des hommes, la contribution en granite faîte par Trégastel

S’il existe dans le monde toute sorte de granites, le granite vert des Traouiero est particulier. On pourrait être taxé de chauvinisme si le choix de l’Histoire ne lui avait pas donné une place privilégiée.

Il est en effet un monument européen qui a reçu tous les honneurs à la hauteur de la barbarie qui l’a engendré. Il s’agit de l’ossuaire de Douaumont.

Devant l’importance des dépouilles non identifiées, il fallait construire un monument à la hauteur du drame. Un monument aussi visible qu’ un phare, mais aussi solennel qu’une  cathédrale.

A la place de statues de saints, seraient alignés 52 cénotaphes représentant les 52 secteurs militaires  du champ de bataille de Verdun.

Historique nationale

Si l’histoire de la construction du bâtiment est connue, celle des cénotaphes l’est moins.

1920 : Symboliquement, les deux premières pierres du futur monument sont scellées par le fondateur Monseigneur Ginisty, le maréchal Pétain et l’escadrille Lafayette. Un concours d’architecture pour la construction du monument est lancé et remporté par  Azéma, Edrei et Hardy.

1924-1932 : Alors que les premiers restes non identifiés recueillis sur le terrain reposent dans une chapelle provisoire, la construction du monument se poursuit avec l’argent récolté dans le monde par Monseigneur Ginisty, son équipe et le comité de l’Ossuaire

 

1927 : L’Ossuaire, toujours en construction, accueille sa première grande cérémonie devant près de 30.000 personnes. Les premiers corps inconnus sont rapatriés de la chapelle provisoire vers le monument définitif.

Continuer la lecture

40 randonneurs de Plaintel à Trégastel le 20 octobre 2022

Sites et Patrimoine organise et propose à tout groupe qui le demande un programme de découverte de Trégastel.

Le Président de l’association Roger Le Doaré a accueilli le groupe de Plaintel et l’a accompagné pour un tour de l’Île Renote .

Le temps estival a permis ensuite un pique-nique sur la baie Sainte Anne avant la visite du moulin à marée

L’après-midi s’est poursuivi avec une randonnée dans les Traouïero accompagnée par notre guide Gaël Descat.

Autrefois les groupes de randonneurs qui avaient sollicité les services de l’association envoyaient  un courriel de remerciements…mais c’était autrefois!!!

La fête de SAMAIN

  La fête de Samain

Pour les Celtes, la fête de Samain récupérée par les Chrétiens existait longtemps avant La Toussaint. Elle annonçait le début d’une nouvelle année, l’entrée dans les mois noirs de l’hiver (miz du et miz kerdu). Le jour commence par la nuit.

C’était un moment de recueillement et l’occasion de se rappeler l’heureux passé avec nos disparus.

Les Américains avec leur grande finesse culturelle ont transformé en carnaval, l’héritage rituel importé par les émigrants irlandais. Ils ont même exporté dans leurs néo-colonies comme la Corée leur mardi- gras mercantile aujourd’hui appelé Halloween avec les conséquences tragiques que nous connaissons.

Pourtant chez les vrais Celtes on ne plaisante pas avec l’Ankou.

(Réplique de l’Ankou de Ploumilliau à l’Ile grande)

En Bretagne sa seule représentation lors des messes d’enterrement était macabre et a été retiré pour ne pas effrayer les enfants de chœur comme à Ploumilliau ; Samain était aussi l’occasion de transférer les ossuaires vers la fosse commune comme à Trégastel jusqu’au au XIXème siècle.

 

La fête de Samain est une période trop sérieuse pour la confier aux marchands de citrouilles d’Halloween

 

Quand l’ossuaire déborde on le vide

Le transfert des reliques à Trégastel imaginé par les peintres Carrier et Poilleux de Saint-Ange

l’un des dernier transfert raconté par Charles Le Goffic. Continuer la lecture

L’effet de la sécheresse dans les Traouiero

L’arbre symbolique de Philémon et Baucis a souffert de l’été et ses branches n’ont pas supporté la soif.

Ces photos montrent les dégâts supportés par ce site.

Avant l’été

Après l’été

Le conseil départemental gérant des lieux a été prévenu

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

Les journées européennes du patrimoine se sont déroulées le samedi 17 et 18 septembre 2022 (photo Trégor à la une)

A Trégastel samedi 17 septembre

-Ouverture du moulin à marée de 10h à 18h entrée libre.

-14h départ du parking du cimetière pour une visite guidée gratuite des Traouiero qui se terminera au Calvaire du bourg pour la fête des 150 ans du Calvaire (présentation du calvaire par Pierre-Antoine Vézin, avec chants ,poèmes de Marthe Vassalo et musique folklorique suivant le programme suivant:

IMG_0191

L’ombre du prêcheur devant l’éternel en son temps François Xavier, aujourd’hui le maire Xavier Martin

Accompagné par Pierre Antoine Vézin et Marthe Vassalo dans leur prestation

Cliquer  sur le lien suivant pour avoir la vidéo sonorisée

IMG_0199

Dimanche 18 septembre

-Visites libres du moulin à marée de 10hà 17h

– visite guidée gratuite à 15h par Roger Le Doaré Président de Sites et patrimoine

VOUS TROUVEREZ CI DESSOUS LE TEXTE DE LA PRESENTATION de Pierre-Antoine Vézin

150° Anniversaire du Calvaire de Trégastel bourg :

Sa place dans l’histoire de l’ART

Continuer la lecture

FORUM DES ASSOCIATIONS

2022


Aprés deux ans d’interruption pour raison sanitaire , l’association Sites et Patrimoine s’associe  à l’Association pour la recherche et la sauvegarde des sites archéologiques du Trégor( ARSSAT) pour le Forum des associations à Trégastel.

Vous pourrez découvrir les initiatives et les réalisations des années précédentes ainsi que les projets pour l’année à venir.

Si vous n’êtes pas encore membre et que vous aimez Trégastel, pour    5 €, vous pourrez être informés des nouveaux projets et y participer pour défendre vos sites et le patrimoine .Vous aurez ainsi l’impression de contribuer à la sauvegarde de votre lieu de vie et de loisir.

La cotisation est valable pour 2022-2023 jusqu’à l’assemblée générale

Soyez présent le 3 septembre  au centre des congrès à partir de 14h ou déposez votre chèque de 5€ par personne à l’ordre de:

Sites et patrimoine Mairie de Trégastel  22730 TREGASTEL

 

 

 

 

 

 

 

 

LE TOUR DE L’ÎLE RENOTE

Par courtoisie de la mairie de Trégastel

La promenade la plus simple et la plus réputée qui relate à elle seule toute l’histoire de Trégastel en l’espace d’une heure est le tour de l’Île Renote.

Au lieu de stationner sur le parking saturé de l’île, deux larges parkings  près  du Père éternel vous permettent de trouver facilement de la place et ajoute une boucle indissociable de l’histoire de l’île et de Trégastel.

Continuer la lecture

Reprise des Traouiero

 

Notre Guide Gaël Descat et son groupe en partance

 

Tous les mercredi jusqu’au 15 septembre la visite guidée des Traouiero continue à attirer les randonneurs; Ceux qui l’ont fait seuls se rendent -compte qu’ils sont passés à coté de bien de mystères que le guide tentera   de leur dévoiler cette fois accompagnés

Rendez-vous à 14h30 au parking du cimetière de Trégastel tous les mercredi pour une descente dans un autre monde à quelques pas de la civilisation; (tarif 5€ pour les majeurs)

C’est le site le plus demandé et le plus plébiscité de Trégastel  avec l’Île Renote.